mercredi 12 septembre 2007

Les yeux du Guépard



C'est notre premier safari dans la réserve du Masai Mara. Nous sommes arrivés le matin de Nairobi par avion. Le camp où nous logeons se trouve à deux kilomètres de l'aéroport d'Olkiombo non loin de la rivière Talek.

Nous partons dans l'après midi en compagnie de Michael, notre guide / chauffeur, 20 ans d'expérience. A peine sortis des abords du camp, Michael arrête son 4x4 au bord de la piste. Une petite manœuvre et nous quittons la piste. A quelques mètres de celle-ci, tapies dans l'ombre d'un arbuste, nous découvrons une maman guépard et sa petite.

Le guépard est le seul félin réellement diurne de la savane africaine. Il chasse à la course en général seul. C'est un dévoreur d'espace et la plaine du Masai Mara est un terrain idéal pour sa pointe de vitesse légendaire. Ses griffes non rétractiles et la souplesse de sa colonne vertébrale font de lui un chasseur redoutable notamment pour ses proies favorites que sont les gazelles de Thompson. Mais l'effort de la chasse a ses contreparties: en général épuisé par sa course le guépard sort exsangue de la chasse. Si celle-ci est réussie, il doit tout de suite cacher sa proie ou se dépêcher de la manger avant que d'autres, plus puissants (comme les hyènes et les lions) ne viennent la lui dérober. Le guépard est donc un animal assez vulnérable. C'est encore plus le cas des petits.

Ici la petite semble aveugle. Ses yeux bleus et son comportement semblent le confirmer. Nous nous demandons quelle est l'espérance de vie de ce petit félin qui ne pourra ni chasser ni se défendre.

Nous les rencontrerons trois fois aux abords du camp. La dernière fois donnera lieu à un événement que nous ne sommes pas près d'oublier. Ils sont en terrain découvert. La femelle semble prête à partir en chasse. Mais comme le fait remarquer Michael ce n'est pas une proie potentielle qu'elle a repéré, mais le plus grand des dangers. A quelques centaines de mètres de là, une lionne descend la pente et se dirige irrémédiablement vers les deux guépards. La femelle guépard se met en course en direction de l'ennemi qui dans un premier temps fait demi-tour et semble fuir. Au bout de quelques instants, la lionne se retourne et reprend la direction des deux félins tachetés. La femelle guépard choisit finalement l'évitement. Le danger est écarté et la lionne continue son chemin.

Pour voir le diaporama complet : cliquer sur le lien suivant : Les yeux du guépard.

La carte du Masai Mara

La carte du Masai Mara